Demandez-nous
une démo

Les types d’éditeurs WMS

COMMENT SE COMPOSE LE MARCHÉ DES ÉDITEURS DE WMS ?

 

Les entreprises de l’édition de WMS proposent a priori des produits relativement similaires.

Alors comment est organisé ce marché ? Quel éditeur pour quels types de besoins et pour quelles perspectives de développement ?

On a l’habitude de classer les éditeurs de WMS en 3 grandes catégories :

1 – LES ÉDITEURS EXPERTS

Il s’agit en général de spécialistes présents essentiellement sur des secteurs bien particuliers (industries de process, pharmaceutiques…) ou bien sur des métiers de la logistique bien précis (logistique du froid, e-commerce…). Ces spécialistes de l’édition WMS proposent souvent des « verticales » complètes (APS, ERP, TMS, OMS).

Ces éditeurs sont souvent consultés par des grands groupes disposant souvent d’implantations à l’international, et qui souhaitent refondre leur logistique d’entrepôt en s’équipant d’un WMS. Les projets sont donc complexes avec de nombreuses configurations logistiques.

Ces grands groupes veulent par ailleurs profiter de l’installation d’un WMS pour homogénéiser sur un secteur d’activité donné leurs pratiques logistiques dans leurs différents sites ; de fait la conduite du changement des organisations est un point crucial.

Nous allons retrouver ici des éditeurs disposant de bureaux et des représentations en France et l’international, avec des équipes de consultants fonctionnels et techniques très importantes. Ces éditeurs s’appuient aussi sur des partenaires intégrateurs pour déployer leurs solutions dans le monde. Les méthodologies mises en œuvre sont assez classiques (dites en V) et donc les temps d’implémentation sont relativement longs. La gestion des interfaces entre les équipes logistique, qualité, commerce ou production devient alors un « projet dans le projet ».

Compte-tenu de leur expérience et de leur ancienneté dans le métier, ces éditeurs d’envergure disposent de bonnes pratiques sectorielles (benchmark) qui peuvent contribuer à « aligner » plus rapidement les process hétérogènes d’un site à l’autre chez un nouveau client.

Les couvertures fonctionnelles de leur solution sont en général importantes sur un métier donné mais elles n’empêchent pas d’engager des coûts importants en adaptation, qui font l’objet de cahier des charges relativement détaillés, voire lourds, pour adresser l’ensemble des pratiques des sites, et avec de nombreux allers-retours aves les équipes fonctionnelles du client (chef de projet, key users, end users…).

 

Les avantages :

  • Couverture fonctionnelle du WMS,
  • Spécialisations par secteur d’activité (notion de solutions verticalisées),
  • Implémentation simultanée de plusieurs sites en France et à l’Internationale,
  • Sociétés robustes.

 

Les points de vigilance :

  • Peu d’agilité – méthodologie en V contraignante,
  • Taux journaliers pratiqués,
  • Réactivité faible en cas de demandes de modification non anticipées,
  • Cout des développements spécifiques.

 

Exemples d’éditeurs : Hardis Group, Generix, Manhattan, Savoye, Körber Supply Chain…

2 – Les éditeurs de solutions « light » de gestion de stock

Récemment, de nouveaux acteurs se sont positionnés sur ce segment des WMS et nous disposons de fait de peu de recul sur leur pérennité sur ce marché.

Certains d’entre eux ont d’ailleurs abandonné en cours de route leur positionnement comme éditeur de WMS, pour se repositionner sur des solutions moins complexes comme les TMS ou les OMS !

Ces éditeurs proposent des solutions relativement basiques et peu onéreuses, idéales pour une gestion de stocks. Leur solution est moins voire non adaptée pour gérer flux logistiques.

Le cahier des charges doit donc être particulièrement détaillé pour bien vérifier avant de les choisir, la parfaite adéquation de leur solution avec les besoins exprimés. Sinon les développements spécifiques au mieux engageront des coûts ou des temps de développement importants, au pire seront non réalisables fautes de suffisamment de compétences techniques ou métiers chez cet éditeur.

Il est donc important pour cette catégorie, de mesurer le ratio « bénéfices / risques ».

 

Les avantages :

  • Coût d’acquisition de la solution,
  • Facile à implémenter pour une gestion de stocks (a priori),
  • Ergonomie – prise en main rapide,
  • Idéal pour des flux logistiques et des règles métiers basiques.

 

Les points de vigilance :

  • Couvertures fonctionnelles pour gérer des flux et performances techniques,
  • Capacité à évoluer et à accompagner dans la durée la croissance de l’entrepôt,
  • Faible d’ancienneté ou solidité financière,
  • Editeurs de taille modeste.

 

Exemples d’éditeurs : Mon stock, Shippingbo, ACLEA, Pixao, Pixisoft

3 – Les éditeurs généralistes

Ces éditeurs se positionnent à la rencontre entre les gros et les petits acteurs.

On y retrouve des sociétés éditrices bien implantées avec des nombreuses références. Elles se décomposent entre des généralistes présents dans de nombreux secteurs d’activité.

Ces éditeurs sont souvent des PME, basées en France, disposant d’une grande antériorité dans le domaine logistique, ayant permis à leur WMS de couvrir une large palette de fonctionnalités métiers, avec de gros retours d’expérience en termes d’interfaçage à des ERP ou des convoyeurs de fin de chaine de préparation.

L’autre avantage est leur taille qui leur permet une grande flexibilité, de la souplesse et de la réactivité dans l’implémentation d’un WMS. Elles sont pour certaines moins structurées qu’un grand éditeur, mais certaines ont développé des méthodologies agiles permettant des implémentations en un temps record rendues possibles par la grande couverture fonctionnelle et la modularité de leur solution (évitant des couts de développement informatiques spécifiques).

 

Les avantages :

  • Souplesse des équipes dans l’implémentation,
  • Couverture fonctionnelle,
  • Expertise métier en interne et robustesse technique de la solution,
  • Capacité à accompagner dans la durée.

 

Les points de vigilance :

  • Mode Saas peu présent,
  • Présence à l’international,
  • Ressources limitées pour de gros projets,
  • Méthodologies d’implémentation insuffisamment documentées.

 

Exemples d’éditeurs : KLS Logistic, GRN Logistic, BK Systems, Acteos, SITACI, Stock-IT

 

En conclusion, le marché des éditeurs de WMS est un marché mature et l’offre est suffisamment large pour répondre à vos besoins.