Demandez-nous
une démo

Déchargement en réception

Décharger provisoirement ou réceptionner ?

Un déchargement est l’acte de décharger la marchandise SANS la réceptionner.

Il permet de déclarer la marchandise comme « déchargé » et « en attente de réception ». Il permet également de digitaliser plus facilement l’étape de déchargement et de renseignement du CMR.

Le déchargement, plus qu’une astuce pour me simplifier la vie !

L’acte de déchargement est pertinent lorsque la réception de marchandise est fastidieuse (ex : réception de palettes multi références, reconditionnement de produits, taches de contrôle importantes sur l’arrivée de marchandises….). Il est aussi pertinent lorsque les équipes en réception / rangement sont peu nombreuses.

On peut ainsi distinguer ce qui est en attente d’arrivée sur l’entrepôt (et en cours de livraison) de ce qui est déjà arrivé sur l’entrepôt et en attente de réception.

Pour ce dernier point, cela permet alors de prioriser l’acte de réception informatique en fonction de la « criticité » de la marchandise alors déchargée : « contenant » de l’attendu, ancienneté du déchargement, nom des tiers associés au déchargement…

L’acte de déchargement, s’il est bien géré, permet aussi d’exploiter les quais de réception comme tampon en attendant de disposer du temps nécessaire pour réceptionner les marchandises les plus prioritaires. Ceci permet donc de lisser la charge.

En réception, EGO sait faire respecter une certaine équité de traitement aux marchandises !

logiciel wms ego

EGO, notre solution WMS, propose de gérer 3 niveaux de priorité pour les marchandises en attente de réception :

un flux « normal » et généralement majoritaire de marchandises ne nécessitant pas d’anticipation,

un flux plus « tendu » imposant un lissage de la charge et une anticipation des moyens (et la gestion d’un planning de rendez-vous par les transporteurs, façon Doctolib)

et enfin pour les flux « très tendus » pour les arrivées non anticipables ou empêchant des réceptions au fil de l’eau.

Ainsi les bons moyens sont affectés aux bons enjeux et toutes les réceptions de marchandises ne sont pas logées à la même enseigne. Astucieux, non ?